L’hébergement informatique dans le cloud pour les PME est-il viable ?

De nombreuses PME se posent aujourd’hui la question d’héberger leurs environnements dans le cloud. Plus de sécurité avec des données dans des centres de calcul Suisses sécurisés. Des professionnels de l’informatique qui gèrent de manière stricte leur environnement et investissent pour eux dans la sécurité. C’est bien c’est intéressant. C’est très cher en tous les cas. Disons que les frais de fonctionnement se déplacent. L’idée est bonne, plus besoin d’investir, on paie un abonnement avec toutes les prestations à la carte, on a ses propres serveurs virtuels sur lesquels tournent les applications que doit utiliser l’entreprise.

Par contre, c’est très coûteux de migrer ses données dans un cloud. Beaucoup d’heures sont passées pour déplacer de vieux programmes dans un cloud sécurisé. Dans quelques années ces mêmes programmes seront pour la plupart complètement dépassés.

Toutes ces heures passées pour rien. Y a pas de recette miracle, on comprend tous que les données doivent sortir des entreprises qui ne peuvent pas en assurer la sécurité, c’est très clair. Le risque de se faire hacker, assurer soit même sa propre sauvegarde, veiller à sortir les données de l’entreprise 1 ou plusieurs fois par semaine. S’assurer que les données soient bien intègres, bref trop de contraintes pour des PME plus petites ou de moyenne importance. On veut aussi pouvoir reprendre une partie de ses activités rapidement en cas de désastre et tout ça est très fastidieux et difficile à mettre en place. Ayant travaillé de nombreuses années dans ce secteur, j’en sais quelque chose.

Une solution, je ne dis pas la solution, c’est avoir une solution dite hybride. Les applications critiques à l’entreprise et purement propre au métier développée pour la Suisse en particulier demeure dans un cloud Suisse et sont maintenues à l’extérieur physique de la PME. Pour les applications telles que la messagerie, le système de fichiers, les agendas partagés, le CRM on utilise des applications dans le Cloud comme Office 365 pour Microsoft, Google APPS ou encore Sales Force ou Zoho CRM pour ne pas les citer. On dispose maintenant de connecteurs adéquois pour les connecter entre eux et éviter la double saisie d’éléments.

On réduit considérablement le côté cher du Cloud Suisse en y concentrant uniquement ses applications métiers. On utilise des applications Web pour le reste et le tour est joué. L’idée, c’est de parquer les programmes vieillissant dans ces cloud Suisse en attendant que leurs éditeurs publient des versions 100% Web qui ne nécessiteront plus d’attention particulière de votre part. Pour les éditeurs qui pensent que leur solution doivent toujours être installées localement et bien je leur souhaite bon courage pour la suite car la clientèle ne vas pas les attendre longtemps et ne va pas se priver des avantages d’environnement mobiles, sécurisés et flexibles que peuvent offrir les APPS dans le Cloud.

Pour les nouvelles sociétés par contre c’est le rêve, on peut choisir sur un plateau les applications que l’on désire et les interconnecter entre elles.

2 réflexions au sujet de « L’hébergement informatique dans le cloud pour les PME est-il viable ? »

  1. En effet, la solution du cloud hybride ne date pas d’hier et ses avantages ont été prouvés. Ceci n’empêche cependant pas les risques de piratage mais certes, ils sont largement limités. Sinon, pourquoi ne pas confier la sauvegarde des données à des prestataires externes ? Je pense que c’est également l’une des meilleurs moyens de mieux gérer le système informatique.

  2. Puisque les données sont dans le cloud, il est clair que nous pouvons aussi accroitre le niveau de sécurité en utilisant de l’authentification double par SMS ou par solution de génération automatique de clé (Token).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s